5 étapes de fabrication d'un meuble en bois conçu sur mesure!

Panneautage et débitage - 1

découpe

À son arrivée, le bois est blanchi ou plané. Le processus consiste à enlever une fine couche de bois pour en retirer toutes les imperfections ou morceaux d’écorce restants.Il est ensuite sablé et débité selon les spécifications demandées.

Machinage et collage - 2

préparation des panneaux

Conjointement, les panneaux, tablettes, comptoirs et autres pièces de grande envergure sont collées planches par planches. Les pièces sont collées sous haute pression pour assurer un résultat uniforme. Un deuxième blanchissage est effectué pour éliminer les dernières imperfections avant l’assemblage.

Préparation de la structure - 3

sablage planche à découper

Les morceaux débités seront dirigés au monteur de structure. Il machine toutes les pièces en vue de l’assemblage. Les travers et montants seront préparés, rainurés au besoin, les tenons et mortaises effectués puis sablés une autre fois.

L’assemblage à la façon traditionnelle - 4

tenons et mortaise pour meubles

Nos meubles sont assemblés de façon ancestrale, soit par tenons et mortaises. La technique consiste à joindre les pièces les unes aux autres par des embouts mâles et femelles. Cette méthode de travail confère aux meubles une solidité et une résistance à la distorsion plus efficace que le cloutage.

Finition - 5

Finition du meuble

Finalement, les meubles reçoivent une attention finale à l’installation de la quincaillerie, des portes et des tiroirs. Huilée, vernie ou teinte, la finition est faite selon à votre goût par votre boutique ou notre artiste peintre.

  • Pin Rouge
  • Merisier
  • Erable
  • Erable Rouge
  • Tilleul
  • Chene blanc

Les essences de bois utilisées par notre ébénisterie

La forêt québécoise offre une sélection d’essences de bois parmi les plus belles au monde. À l’instar de nos patriarches, notre choix s’est porté vers ces grains et textures particulières:

Essence de nos traditions Rappel de nos origines

Nos essences de bois

Survolez une essence ci-dessus pour un aperçu et cliquez pour une description.

Le pin

Conifère à bois mou, il était le plus utilisé par nos aïeuls pour la conception de leurs meubles. Abondant en forêt et facile à travailler, le pin prenait forme à coups d’égoïne et de rabot. Les motifs du bois de pin sont obtenus par les veinures et les nœuds saillants. La planche de pin est agrémentée d’une décoration naturelle et rustique facile à mettre en valeur par une légère teinture ou un vernis.

Le merisier

Bois franc, il est parmi les plus durs de sa catégorie. Grain serré et peu poreux, il est le bois idéal pour les comptoirs de cuisine et les blocs de boucher. Il s’entretien bien, offre des veinures légères et détient une haute résistance à l’usure et aux coups. Le merisier donne naissance à des tables et des armoires d’exception.

L'érable

Bois franc à couleur uniforme sans veinure ni nœud contrastant. Parfait et noble, c’est sans prétention qu’il se prête volontiers à la conception de belles pièces qui nécessitent une haute résistance à l’usure. Enfants, temps et passants n’auront pas raison de lui.

L'érable rouge

Contrairement à son homologue dont il partage les caractéristiques, l’érable, le bois de l’érable rouge est plus texturé et s’accorde un aspect plus rustique dû principalement à sa teinte rosée.

Le tilleul

Arbre feuillu, il est le plus mou de la famille des bois francs. Le bois du tilleul est très pâle, voir blanc. Sans résine naturelle, le tilleul ne jaunit pas. Il en fait le matériau par excellence des meubles à teinture ou peinture blanche.

Le chêne

Bois chaleureux à motifs distinctifs, le chêne est assez dur pour résister au temps, assez poreux pour respirer et possède une teinte bien à lui. Il est souvent utilisé pour la conception de mobilier de chambre, de vanités et autres meubles à usage fréquent.

MEUBLES GILLES LAMBERT
1581, rue Principale
Saint-Anne-du-Sault
G0Z 1C0